Admin   Plan du site   Liens   Contact Admin
Accueil >>  3. Qu’est ce que le Machia’h ?


Le dévoilement messianique

samedi 29 janvier 2005, par Redaction


a. La personnalité du Machia’h


La définition de ce qu’est le dévoilement messianique est donnée, à l’instar de toutes les définitions pratiques, par la Halakha, le Code de Loi.

Le Rambam, autorité exclusive pour le domaine du Machia’h, statue qu’il s’agit d’un homme, descendant du roi David, ayant une connaissance globale de tous les domaines de la Torah et dont la pratique égalera en piété celle de son royal ancêtre. Il se battra pour la Torah et aura une influence sur l’ensemble du Peuple Juif, poussant ce dernier à entamer un retour vers la foi et la pratique religieuse.

Il sera celui qui reconstruira le Temple de Jérusalem et qui rassemblera les exilés.

Michné Torah, Livre des Juges, Lois sur les Rois, chap. XI :

§.1 : Le Roi Machia’h se lèvera et rétablira la dynastie de David telle qu’elle régnait jadis. Il reconstruira le Temple et rassemblera les exilés d’Israël. Toutes les lois de la Torah seront alors accomplies comme par le passé. (...)

Quiconque ne croit pas en lui. ou n’attend pas sa venue renie non seulement les Prophètes, mais aussi la Torah et Moché Rabbénou, car la Torah elle-même en fait état. (...)

§.4 : S’il se lève un Roi, qu’il est de la Maison de David, expert en Torah et scrupuleux dans l’accomplissement des Commandements à l’instar de son ancêtre David, selon la Torah écrite et la Torah orale, qu’il rapproche tout le peuple juif de la Torah et la renforce, et qu’il livre les guerres de D-ieu, il est tenu pour être le Machia’h.

S’il agit ainsi et réussit à construire le Temple en son lieu et à rassembler les exilés d’Israël, c’est alors clair qu’il est le Machi’ah.


La manière dont il nous apparaîtra, elle, n’est pas définie dans la Halakha.

Le Talmud fait état de deux éventualités : soit la génération est méritante et le dévoilement messianique surgit soudainement, soit la génération n’est pas méritante et le dévoilement messianique se fait par étapes successives, pendant l’exil, celle de la Rédemption effective étant la dernière. C’est dans cette seconde éventualité que le Rambam nous donne les critères permettant de reconnaître le Machia’h avant la délivrance, car il sera alors important de se rallier à lui et d’œuvrer dans le sens de son entreprise.

b. La finalité du dévoilement messianique


A la fin des lois sur Machia’h, le Rambam écrit :

"Alors, il n’y aura plus ni famine, ni guerre, ni jalousie, ni rivalités car le bien se déversera en abondance et les délices foisonneront comme la poussière. Le monde entier ne s’emploiera qu’à la connaissance de D-ieu. Ainsi les Juifs seront de grands Sages, ils connaîtront les choses cachées et ils atteindront la compréhension de leur Créateur selon leur capacité, ainsi qu’il est dit "La terre sera pleine de la connaissance de D-ieu comme l’eau recouvre le fond des océans” (Isaïe XI, 9)"

Le Tanya enseigne au début du chapitre 37 :

"L’accomplissement final de l’ère messianique et de la résurrection des morts est la révélation de la lumière de l’Infini Béni soit-Il dans le monde matériel."

Au delà de l’établissement de la paix/plénitude universelle, de l’abondance miraculeuse des bienfaits matériels, l’apport essentiel de l’avènement messianique sera celui du dévoilement du spirituel à l’intérieur du matériel, de l’infini à l’intérieur du fini.

c. La perspective historique


Ceci reviendra a "remettre les pendules cosmiques à l’heure", car, commentant le deuxième verset de la Torah "Et le souffle de D-ieu planait sur la surface des eaux", le Midrache nous enseigne "c’est le souffle du roi Machia’h".

Adam avait pour tâche d’amener à ce dévoilement dans le Gan Eden. Sa faute l’a empêché de mener à bien cette mission.

Le don de la Torah sur le Mont Sinaï aurai dû donner suite à l’entrée en Terre d’Israël avec Moché comme Machia’h. Le péché du veau d’or a fait tourner court à cette éventualité.

Ce fut la tâche des générations successives de réparer ce qui avait été brisé, de faire revenir la présence divine sur terre.

Dans les générations récentes, cette tâche a pris un essor extraordinaire depuis l’avènement du Baal Chem Tov.

En effet, celui-ci a engagé le dévoilement de la ’Hassidout qui est la Yé’hida de la Torah (cf. "De l’essence de la ’Hassidout", essai du Rabbi de Loubavitch).

Ce dévoilement s’est accentué jusqu’à atteindre les proportions et la forme qu’on lui connaît dans notre génération grâce au travail du Rabbi Chlita.

Donc à l’heure actuelle la Yé’hida de la Torah est utilisable par la Yé’hida de chaque juif afin d’amener le dévoilement de la Yé’hida du monde : Machia’h.

 
DANS LA MEME RUBRIQUE
 
 

 

Yé'hi Adoneinou Moreinou veRabeinou Melekh HaMachia'h Léolam Vaed
SPIP / Squelette Spip01 © 09/2003 Gab-design.com sous licence GPL et Association Guéoula